{{stentor.needs-javascript}}

Livre blancs

 

Vase d'expansion dans une installation solaire

Comme tout système fermé dans lequel un liquide subit un changement de température, une installation solaire a également besoin d'un vase d'expansion. Cependant, il existe plusieurs différences majeures entre les installations destinées aux systèmes de chauffage solaire et aux systèmes de chauffage eau chaude, notamment concernant l'emplacement du vase d'expansion et le calcul de la capacité requise. Ceci est non seulement dû au fluide utilisé, mais également au mode de fonctionnement des systèmes solaires.
Dans ce livre blanc, nous traiterons des types de systèmes de chauffe-eau solaire suivants :

  • Des modèles à basse pression (max. 3 bar), comme le chauffe-eau solaire avec flux de retour.
  • Un système de chauffe-eau solaire à surpression avec une pression de service située entre 3 et 10 bar.
  • Une installation de chauffe-eau solaire pourvue de collecteurs non vitrés.

Air et boues dans les installations fermées.


Les meilleures techniques d'élimination des microbulles et particules de boues.

Des bulles d'air et des particules de boues s'accumulent dans l'eau des installations de chauffage, ventilation et climatisation, ce qui entraîne l'apparition de corrosion et de pertes de charge dans un réseau. Cela affecte le rendement et augmente le risque de pièces cassées, avec des réparations potentiellement onéreuses pour conséquence.

 
 

  
 

Raccord d’eau sur les vases de capacité moyenne

Dans la pratique, il existe des vases d'expansion avec le raccord d'eau en bas et d'autres avec le raccord en haut. Dans ce livre blanc, nous exposons les principes qui régissent la position du raccord d'eau.

Un demi est plus qu’un - La pression de gonflage pour un vase d’expansion au grenier

Il existe de nombreuses théories sur la pression de remplissage optimale d’une installation de chauffage central par rapport à la pression de gonflage du vase d’expansion et à la pression finale dans l’installation. Lorsque l’installation est mal réglée, des problèmes surviennent :

  • S’il y a trop d’eau dans l’installation, la pression finale dans celle-ci est atteinte trop rapidement. La soupape de sécurité s’ouvre inutilement et la chaudière passe en mode défaillance.
  • Un remplissage insuffisant de l’installation peut faire en sorte que le vase d’expansion est à sec lors du refroidissement de celle-ci. De ce fait, la pression disparaît subitement et la chaudière passe également en mode défaillance. Une dépression peut même apparaître, avec des problèmes d’air dans l’installation pour conséquence. 

Dans ce livre blanc, nous expliquons quelle est la meilleure pression de gonflage pour un montage au grenier.

Maintien de la pression dans les systèmes change-over

Au cours de ces dernières années, les systèmes change-over ont connu une croissance soutenue, surtout sur les installations avec des températures basses (pompes à chaleur, sources froides/chaudes). La commutation entre la production de chaleur et de froid et vice-versa s'effectue au moyen de vannes trois voies. Lorsque l'une des vannes ne commute pas ou seulement partiellement, les deux systèmes communiquent hydrauliquement.

Les vases d'expansion (automatiques) dans les systèmes distincts contiennent, en fonction de la pression existante, une certaine quantité d'eau. Lorsque les systèmes communiquent, il y a nivellement de ces pressions et le fluide effectue un transfert d'un système vers l'autre. Dès que les systèmes sont à nouveau isolés, il se peut qu'un système contienne trop d'eau et l'autre pas assez.